Facebook Twitter Newsletter Linkedin RSS

Portail de la presse

10 conseils pour la rédaction de votre communiqué

Cette rubrique vous donne les conseils principaux pour rédiger correctement un communiqué de presse et le diffuser sur le réseau Categorynet.com

01 Titre. Mettez un titre clair à votre communiqué. Les « info », « communiqué de presse » ou « conférence de presse » passeront inaperçus dans la masse des communiqués qui sont diffusés quotidiennement sur Categorynet.com.

02 Thème. Choisissez soigneusement la/les catégorie(s) dans laquelle/lesquelles sera diffusé votre communiqué de presse. Le thème doit être choisi en fonction du sujet de votre communiqué de presse et pas nécessairement du secteur d’activité de votre entreprise.

03 Messages d’introduction. Retirez les messages d’introduction qui précèdent votre communiqué lorsque vous l'envoyez par email. Le communiqué de presse sera diffusé intégralement sur le réseau et tel que soumis, mail d’introduction et coordonnées personnelles y compris.

04 Longueur. Un communiqué de presse trop long ne retiendra pas l’attention d’un journaliste. Votre communiqué doit amener rapidement à l’information et être concis. Ne tombez pas non plus dans le « trop court » qui risque de désintéresser votre cible.

05 Mise en page. Dans le cadre de l'offre GRATUITE, votre communiqué de presse sera publié tel quel, sans mise ne page. Veillez donc bien à fournir un texte préparé en mode texte sous peine d'avoir de mauvaises surprises lors de sa publication.

06 Images. De plus en plus, les diffuseurs utilisent le communiqué sous forme d’image (JPEG ou GIF), esthétique mais peu pratique à la diffusion. Il est impératif d’envoyer vos communiqués de presse sous format texte de façon à permettre la sélection du texte.

07 Vocabulaire. N’utilisez pas de termes trop complexes dans la rédaction de votre communiqué de presse. Ce dernier doit être clair et à la portée de tous, même des journalistes non-spécialistes du secteur abordé.

08 Contacts presse. N’omettez pas d’indiquer la personne contact au sein de l’entreprise ou de l’institution, et si possible un numéro de téléphone et un email. Sans ces renseignements, les journalistes ne pourront pas vous contacter.

09 Disponibilité. Assurez-vous d’être disponible aux demandes d’informations des journalistes suite à la diffusion de votre communiqué. Evitez par exemple d’envoyer un communiqué la veille d’un congé. N’envoyez pas non plus vos invitations à des conférences de presse la veille de l’événement.

10 Multi-diffusion. Ne diffusez pas plusieurs fois votre communiqué de presse, même sous des formes différentes. Nous supprimerons clairement et simplement les communiqués multi-diffusés. Si vous pensez avoir fait une erreur dans l’envoi du communiqué, vous pouvez prendre contact avec notre équipe technique (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Quelques autres conseils pour rédiger un CP...

Les dédales du communiqué de presse…

Vous lancez un produit, un nouveau site Internet ? Vous voulez crier au monde que vous existez ? Votre entreprise connaît une actualité que vous aimeriez partager ? Bref vous désirez vous faire remarquer mais malheureusement vous ne bénéficiez pas d’un budget égal au PNB d’un pays en voie de développement ? L’astuce ? Faire en sorte que la presse parle de vous, pardi ! Diffuser un communiqué de presse semble donc la solution toute indiquée.

Un communiqué de presse est un message adressé aux professionnels des médias afin qu’ils relayent votre information. Par ce biais, vous pouvez espérer rendre publique une actualité, un nouveau produit… bref médiatiser votre entreprise. Ce message est votre premier contact avec la presse. C’est pourquoi il est impératif qu’il soit percutant, attrayant, clair, concis tout en étant complet. Ayez à l’esprit que les journalistes reçoivent des dizaines d’informations de ce genre par jour. Ils doivent donc faire des choix, trier et garder les informations les plus pertinentes.

Shakespeare au placard… Votre communiqué de presse doit être accrocheur dès les premiers mots. Abandonnez les fioritures, les belles figures de style, les détails trop complexes, le vocabulaire trop technique et surtout évitez de tourner autour du pot. En quelques lignes, le journaliste doit connaître les réponses à 6 questions essentielles : quoi ? Quand ? Où ? Qui ? Comment ? Pourquoi ? Appliquez une méthode typique de la rédaction journalistique, la pyramide inversée. On oublie le principe du roman, des histoires, des anecdotes où la cerise sur le gâteau est de garder le meilleur pour la fin. Dites-vous que, malgré le temps que vous aurez passé à peaufiner votre annonce dans les moindres détails, elle ne sera sans doute pas lue jusqu’au bout. Les journalistes sont des gens pressés, ils apprécient comme tout le monde qu’on leur fasse gagner du temps. Il s’agit donc de commencer par les informations les plus importantes. Gardez les détails, historiques et autres informations générales pour la fin de votre communiqué. Ils seront utiles au journaliste lors de la rédaction de son article pour présenter votre société ou pour resituer votre actualité dans son contexte.

…mais pas le petit Robert !

Un autre conseil est de soigner sa rédaction. On vous demande d’aller droit au but mais ne négligez pas pour autant votre style. Relisez-vous plus d’une fois et demandez même à plusieurs personnes d’horizons différents de vous critiquer. Ce qui vous paraît clair ne l’est pas forcément pour votre voisin de palier. Prenez garde également aux fautes d’orthographe et de frappe. Cela donnerait tout de suite une mauvaise image de votre société alors que votre but est justement l’inverse… Si l’attrait d’un communiqué de presse passe par la qualité, il passe aussi par la quantité. Il ne doit pas être trop long, il faut aller à l’essentiel et parvenir à délivrer les informations avant que l’envie de passer à autre chose ne se fasse sentir. Rien ne vous empêche de glisser un lien vers un dossier de presse, sous format PDF, où vous pourrez sortir une plus grosse artillerie et bombarder le lecteur de tous les détails désirés. Méfiez-vous tout de même d’un terrible ennemi : la redondance. Répéter sans cesse les mêmes informations n’est vraiment pas utile et même carrément déconseillé. Cela ne ferait que gêner les lecteurs qui finiraient par se lasser. Dans votre communiqué de presse, une indication capitale doit apparaître : un moyen de vous contacter. Une fois que le journaliste a mordu à l’hameçon, il serait dommage qu’il ne parvienne pas à vous joindre. Puisque vous avez fait appel aux nouvelles technologies pour diffuser votre annonce, privilégiez un lien vers un site mais précisez également un e-mail et un numéro de téléphone.

« Un ouvrage mal rangé est un ouvrage perdu ! »

Ca y est, votre communiqué de presse est rédigé, il ne vous reste plus qu’à le diffuser. Un autre souci se pose : dans quelle rubrique ? Il est important de bien choisir afin que votre information ne pollue pas des personnes qui ne seraient pas du tout concernées. Mais surtout, il serait dommage qu’elle échappe aux journalistes intéressés ! Il n’est pas nécessaire non plus de diffuser sous de nombreuses rubriques différentes, ce serait à nouveau une façon de saturer le lectorat. Une petite astuce, soyez du matin. Choisissez le bon moment pour toucher les journalistes. S’ils entendent parler de vous en fin de journée, ce n’est pas sûr qu’ils se souviendront de vous pour leur article du surlendemain.

Le pouvoir insoupçonné de la Toile

Que votre communiqué de presse soit lu par des centaines de journalistes, c’est bien. Que votre actualité soit retenue et relayée par cette masse de journalistes, c’est encore mieux ! Et c’est à ça que doit tendre votre communiqué de presse, il doit attirer l’attention, il doit donner envie d’en savoir plus, de creuser le sujet, d’en faire un article. Un dernier conseil : Internet est un outil magique, en deux clics de souris on peut diffuser son communiqué de presse sur le web et toucher ainsi de nombreux professionnels. N’avez-vous jamais été époustouflé par la vitesse à laquelle les blagues, pardon les informations hautement intellectuelles, circulent ? Mais souvenez-vous que toute médaille a forcément son revers. Une information mal formulée peut induire en erreur, elle peut être mal interprétée et une fois que le galet est lancé, il est difficile d’empêcher les ricochets…

Mélanie Miesse

Plus sur ce sujet :

Imprimer E-mail